Bienvenue     Parfum      Autour du parfum     Aromathérapie     Photographie     Presse

Contact                                                                                                    english

 
 

GHI du 14 février 1985


Parfums naturels sur mesure


Parfums naturels sur mesure "Un parfum, me dit Jacques Masraff, ce n'est pas seulement une odeur. C'est également un produit composé de substances que l'on met en contact avec la peau le plus souvent, que l'on brûle, que l'on vaporise. On sait que la peau a un pouvoir d'absorption égal à celui de la bouche"... Jacques Masraff est parfumeur "sur mesure". Ce naturopathe de formation a compris que les essences de plantes avaient une double fonction: charmer par leur parfum et agir sur notre organisme.

De tout temps, hommes et femmes, et même les dieux, ont voué aux parfums, aux onguents, une véritable passion, leur attribuant des vertus magiques, curatives, aphrodisiaques, non sans justesse d'ailleurs... Même les Evangiles en font mention. Ne voit-on pas Marie-Madeleine, (à ce titre, elle mériterait d'être désignée comme la patronne des parfumeurs) inonder la tête de Jésus d'un parfum rare, et faire de même sur ses pieds qu'elle essuie ensuite avec ses propres cheveux?... Admirables preuves que le fils de Dieu n'a jamais été ennemi de la volupté, n'en déplaise aux pisse-froid. Un parfum est parfois aussi tenace dans notre mémoire qu'un souvenir. A lui seul il dessine un homme, une femme, un continent... Il vous attire irrésistiblement ou vous repousse. L'art du parfumeur consiste à capter l'invisible, l’insaisissable à priori, c'est l'art de l'oiseleur et du magicien conjugués pour rendre ce que la nature fait si bien, ou inventer des mariages troublants...

Que la chimie s'en soit emparée, c'était à prévoir. Ce que nous ne savons pas assez, c'est que nombre de produits utilisés en parfumerie sont d'une toxicité dont nous avons eu l'occasion de mesurer l'effet lors de dramatiques accidents. Ils entrent dans la composition des parfums, pour en construire l'odeur ou pour les stabiliser. Peut-on vraiment parler de leur totale innocuité? Restons circonspect.

Hommes et dieux

J.Masraff: Les parfums commencent leur action dès le moment où notre nez les a captés. Les diffuseurs d'essences modernes sont de précieux auxiliaires. Dans les hôpitaux, longtemps, à l'aide d'aérosols, on a diffuse du thym additionné de genévrier et de citron pour combattre les microbes. On sait que les essences naturelles sont plus efficaces que les synthèses chimiques. Si, chez vous, quelqu'un est enrhumé ou grippé faites des inhalations de thym, d'eucalyptus, ou faites chauffer la préparation pour la diffuser.. Le malade se remettra plus vite, et son entourage aura plus de chance d'être préservé de la contagion. Je vous dis cela pour vous montrer que les essences de plantes et de fleurs ont une action qui va bien au-delà du fait d'exhaler leurs parfums...

Les anciens disaient: Que ton remède soit ta nourriture... On pourrait ajouter, les parfums aussi... La nature contient tout ce qu'il faut pour nous maintenir en bonne santé, tout en respectant la notion essentielle du plaisir..

V.L.: A vous entendre un parfum "sur mesure" a une double action: l'agrément de l'odeur et le pouvoir curatif des substances qui le composent?

J.Masraff: Ce deuxième aspect est aussi. important que le premier. C'est pour cela que la composition d'un parfum ne peut se faire qu'après: avoir rencontré la personne. Il faut tenir compte également des contre-indications et éviter des surdosages qui pourraient avoir des conséquences désagréables. Les essences de plantes ne sont pas anodines... Il faut donc en créant un parfum sur mesure tenir compte de la personnalité du client, homme ou femme, et de ses besoins... On peut créer ainsi des parfums stimulants, ou au contraire à action relaxante. C'est là où entre enjeu une certaine alchimie.... J'ai à ma disposition, environ quatre vingt essences de fleurs, de plantes, d'extraits divers... J’essaie d'accorder le portrait mental que je fais de mon client ou de ma cliente avec les désirs et les besoins qu'il ou elle exprime, ses- goûts pour des odeurs piquantes, douces, citronnées, fraîches, légères ou capiteuses...

V.L.: Vous pouvez ainsi égaler la finesse des plus grands parfums?

J. Masraff: Absolument.

V. Ledauc GHI du 14 février 1985